EXPEDITION SCYLLIAS : CHASSEURS D'EPAVES ! Identification probable de l'épave du dragueur de mines allemand M 6 au large de Groix - Voir la rubrique ACTUALITÉ


EXPEDITION SCYLLIAS : CHASSEURS D'EPAVES !
Accueil
Actualité
Portfolio
Equipe
Partenaires
Articles
Magazines
Presse
Historama
Boutique
EXPEDITION SCYLLIAS : CHASSEURS D'EPAVES !

Minensuchboot M 6, ou une nouvelle page du grand livre de la mer

MBoot Typ M35 en cours de prospection Au mois d'octobre, les plongeurs de l'Expédition Scyllias ont investigué une épave reposant sur des fonds de 85-90 m à une quinzaine de milles au large de Doëlan, près de Lorient. Plusieurs plongées ont été entreprises dans des conditions rendues particulièrement difficiles par la visibilité, habituellement très mauvaise dans cette zone. Néanmoins les informations recueillies associées aux photos et vidéos réalisées lors de ces plongées d'exploration ont permis d'identifier l'épave d'un dragueur de mines allemand du type M35, un bâtiment de la Kriegsmarine long de 68,4 mètres, large de 8,5 mètres pour un déplacement de 693 tonnes. L'épave est en deux parties avec, à l'avant un canon de 10,5 cm et son bouclier. À l'arrière trône une seconde pièce de 10,5 cm. Des grenades anti-sous-marines et deux gouvernails ont également été repérés. Les recherches en archives laissent penser qu'il s'agit probablement du Minensuchboot M 6 lancé le 6 juin 1939 et incorporé à la 2.Minensuchflottille. Ce bâtiment est donné pour avoir sauté sur sur une mine alliée le 23 octobre 1941, à 12 h 45, au sud de Lorient. L'explosion et le naufrage causeront la mort de 21 marins.














Flottille de M-Boote Typ M35 en action de prospection


Les plongées, de presque une heure en comptant les longs paliers de décompression, nécessitent l'utilisation de mélanges gazeux (trimix et nitrox) et d'oxygène pur. Pour ce faire, l'équipe bénéficie du soutien sans faille de la société gazière allemande Messer pour la fourniture des gaz et de l'entreprise quimperoise Navicom pour le prêt d'un sondeur Humminbird très performant. L'identification formelle de ce navire allemand de la Seconde Guerre mondiale va nécessiter d'autres plongées, ce qui constitue un gros challenge aussi bien technique qu'humain, au vu des difficultés d'accès dues à la profondeur et aux conditions particulières difficiles rencontrées sur le site. De l'aventure en perspective !

Le canon de 10,5 cm sur l'arrière Obus en étui À gauche : l'une des deux pièces de 10,5 cm, ici en poupe (photo Henri-Pierre Planson)
À droite : des obus de 10,5 cm, encore dans leur étui, jonchent le sol au pied du canon.


Le congre de la culasse Anémones À gauche : la flore et la faune ont élu domicile dans les moindres recoins de l'épave. Les congres foisonnent.
À droite : les longs tentacules, que ces magnifiques anémones déploient devant l'objectif, dansent inlassablement au gré du courant.


Grenades Mine À gauche : l'épave regorge aussi de dangers et à la mauvaise visibilité ou l'absence de lumière s'ajouttent d'épais filets et des grenades sous-marines prêtes à détoner à la moindre sollicitation...
À droite : ... sans oublier quelques mines peu engageantes.

EXPEDITION SCYLLIAS : CHASSEURS D'EPAVES !

Copyright 1995-2021 L'Expédition Scyllias - Toute reproduction interdite
Association loi 1901 n° W561000011 - Mentions légales

NOUS CONTACTER :
coordinateur : Jean-Louis Maurette
webmaster : Christophe Moriceau

Ce site est optimisé pour fonctionner sous Mozilla Firefox. Il est possible que certaines coquilles, d'ordre esthétique, apparaissent sous d'autres navigateurs, notamment Internet Explorer.